L'ASSURANCE EMPRUNTEUR

28 Décembre 2021
News Immo | Info immo « Acheteur/Vendeur »

Lorsque vous souscrivez à un crédit immobilier pour l’acquisition d’un bien, La banque à laquelle vous demandez ce crédit peut vous imposer d’obtenir une assurance emprunteur.

Ce contrat d’assurance permet de prendre en charge le remboursement total ou partiel de vos mensualités de prêt dans les situations suivantes :
•Incapacité temporaire de travail (totale ou partielle)
•Invalidité permanente (totale ou partielle)
•Perte totale et irréversible d’autonomie
•Décès.

Vous pouvez souscrire, en option, une assurance perte d’emploi. Toutefois, celle-ci n’est jamais obligatoire et avant de souscrire, renseignez-vous sur ses conditions contractuelles. De plus, même si la banque vous conseille sa propre assurance ou son assureur partenaire, le choix vous revient et vous pouvez très bien comparer les différentes offres disponibles sur le marché.

Pouvez-vous résilier l’assurance d’un prêt immobilier en cours ?
Oui ! Le nouveau contrat d’assurance doit néanmoins respecter les garanties minimales (décès et invalidité par exemple) exigées par votre établissement bancaire. Vous pouvez résilier votre contrat d’assurance :
•Au plus tard 15 jours avant sa date anniversaire durant la 1ère année de votre contrat
•Au moins deux mois avant sa date d’anniversaire après la 1ère année de votre contrat.
Pour résilier votre contrat, vous devez adresser un courrier recommandé à votre assureur.

Problème de santé : quelles alternatives pour garantir son prêt ?
La convention AERAS facilite l’accès à l’assurance et à l’emprunt des personnes ayant ou ayant eu un problème de santé. Enfin, lorsque vous n’avez pu obtenir une assurance pour garantir votre prêt ou que les garanties proposées sont insuffisantes, vous pouvez rechercher une garantie alternative par exemple :

•Le cautionnement qui permet à une personne solvable de s’engager vis-à-vis de la banque à rembourser le prêt au cas où vous ne le remboursez plus
•Le nantissement d’un capital (par exemple, un contrat d’assurance vie) dans lequel la banque pourra puiser en cas de défaillance du remboursement
•L’hypothèque sur un bien immobilier.

L'ASSURANCE EMPRUNTEUR